ok

 

biographie

sa vie, son oeuvre

Voici une présentation de la vie et de l'oeuvre d'Isaac Asimov, qui peut être détaillée en se reportant à sa biographie. Il est dommage que les nombreuses biographies américaines n'aient pas été traduites et éditées en France...

 

 

 sa jeunesse

Isaac Asimov est né le 2 janvier 1920 à Petrovichi, près de Smolensk, en Russie, date citée par lui-même dans sa biographie. Son père Judah Asimov, et sa mère Anna Rachel Berman, donnent naissance deux années plus tard à une petite soeur nommée Marcia. C'est dans cette période troublée d'après-guerre que la famille émigre aux Etats-Unis d'Amérique, mais le petit garçon devra attendre plus de cinq ans pour devenir citoyen américain.

Très tôt il aide ses parents en travaillant dans le candy store de son père, un bazar vendant magazines, sucreries, boissons, cigarettes... et qui marquera durablement le futur écrivain.

      

Smolensk

Après la naissance de son jeune frère Stanley, l'obligation de le surveiller décharge le jeune Isaac de ses devoirs de garçon de course. Il en profite pour se rendre régulièrement à la bibliothèque, et se plonger dans la lecture des multiples pulps vendus par son père, ces magazines bon marché qui publient de nombreuses nouvelles ou romans. C'est ainsi qu'il découvre la science-fiction populaire, participe activement au courrier des lecteurs, et écrit ses propres récits dès l'âge de onze ans, pour son seul plaisir d'écrire !

En 1937, Isaac Asimov rédige Cosmic Corkscrew (Le tire-bouchon cosmique), un récit basé sur un temps hélicoïdal, qu'il présente à John W. Campbell, jr, rédacteur en chef de Astounding Science Fiction. Mais celui-ci refuse le récit, aujourd'hui hélas perdu. Après plusieurs récits, l'écrivain en herbe parvient à vendre Marooned off Vesta (Au large de vesta) au magazine Amazing en 1939, premier récit d'une longue carrière. Finalement rien d'exceptionnel pour un enfant qui avait terminé l'école primaire à onze ans, la high school (le lycée) à quinze ans, et était Bachelor of Arts (licencié ès sciences) à l'âge de dix-neuf ans.

Isaac Asimov

      

Le jeune homme rentre à la Naval Air Experimental Station de Philadelphie en 1942, autant pour participer à l'effort de guerre que pour avoir un emploi stable et pouvoir ainsi se marier la même année avec Gertrude Blugerman. Après ces trois années qu'il utilise cependant pour produire de nouveaux récits, il poursuit ses études et, contre toute attente, s'oriente sur la recherche chimique, devenant ainsi docteur ès science en 1948. Ce titre lui permet d'être professeur de chimie biologique à l'université de Boston, poste qu'il abandonnera en 1958 pour se consacrer exclusivement à sa carrière d'écrivain.

De Gertrude Blugerman, il a David le 20 août 1951 et Robyn Joan le 19 février 1955, mais ils se sépareront en 1970 pour ensuite divorcer. Il se remariera en 1973 avec la psychiatre Janet Opal Jeppson, et s'installera définitivement à New York aux abords de Central Park.

 

 

 son oeuvre

Si Asimov parle aussi bien de littérature que d'histoire en passant par la vulgarisation scientifique, avec parfois des ouvrages aussi inattendus que Le guide Asimov de Shakespeare et Le guide Asimov de la Bible, il est surtout réputé en France pour ses oeuvres de science-fiction. En particulier deux monuments commencés dès les années quarante.

La trilogie Fondation, prolongée dans les années quatre-vingts, figure toujours parmi les best-sellers de la SF. Dans ce cycle de nouvelles ensuite regroupées en trois romans, il décrit l'essor, le déclin puis le renouveau d'un empire galactique dont les dimensions se mesurent en années-lumière. Ce cycle est centré sur une science imaginaire, la psycho-histoire, capable d'éclairer l'avenir à la lumière du passé.

Isaac Asimov

      

Autre élément essentiel, la série des Robots, ensemble d'histoires sur les rapports souvent conflictuels entre l'homme et la machine, qui n'est plus le monstre en révolte contre son créateur, comme dans la SF traditionnelle. Asimov démontre également son goût des énigmes policières en inventant un robot-Sherlock Holmes pour Les cavernes d'acier (1954) et Face aux feux du soleil (1957).

L'Oxford English Dictionary lui accorde ainsi la paternité de trois mots : psycho-histoire, robotique et positronique.

Vers la fin de sa vie, celui que l'on surnomme the good doctor, entreprend de donner une cohérence à son oeuvre avec des romans-charnières reliant ses personnages et ses histoires. Il crée son propre magazine, Isaac Asimov's science fiction magazine (IASF), dans lequel il donne leur chance à de nouveaux talents qui ne devaient pas tarder à s'affirmer.

 

 

 resquiescat in pace

Souffrant d'insuffisances rénales et de problèmes cardiaques —il subit un triple pontage coronarien en 1983—, Isaac continue à écrire jusqu'à sa mort, le 6 avril 1992.

Il fut incinéré, et ses cendres dispersées.

 

« Je n'ai aucun regret [...] à l'idée de ne pas être là pour voir se mettre en place les futurs possibles. Car comme Hari Seldon, je peux contempler mon oeuvre tout autour de moi et cela me console. Je sais que j'ai étudié, imaginé et dépeint par écrit bien des avenirs éventuels, alors c'est un peu comme si je les avais personnellement connus. »

Epilogue de « Moi, Asimov »
Isaac Asimov, Editions Denoël, 1996

 

« Ma mort est sans importance [...]. Lorsqu'on meurt et qu'on laisse une oeuvre après soi, on ne meurt pas complètement. »

Paroles du personnage de Elijah Baley dans « Les robots et l'Empire »
Isaac Asimov, J'ai lu, 1986 (tome 1, page 275)

 

 

 son autobiographie

I, Asimov aux Editions Doubleday, 1994
Moi, Asimov aux Editions Denoël, 1996

est la seule autobiographie traduite en français, dans laquelle il retrace son enfance à Brooklyn, ses innombrables lectures, sa carrière de professeur de biochimie et son itinéraire d'écrivain. Il croise ainsi de nombreux personnages marquants et aborde des sujets très divers.

Il est cependant dommage ne pas y trouver de bibliographie...

    

 

 

 

webmestre plan du site copyright Valid HTML 4.01 Transitional
menu bas